Photos de l'O.P.

 
 

Guy Hachour's profile
Username Guy Hachour
Joined Nov 27, 2007
Files uploaded 5790
Last uploaded file.
Click to see all uploads by Guy Hachour
Last comment.
Click to see all comments made by Guy Hachour

07/24/18 at 13:20Mais encore ?
Bonjour Jacques,
Je vais tenter d'éclairer ta lanterne.
La Pentecôte 2005 était une Pentecôte particulière, nous fêtions les 100 ans d'existence de l'Association des Anciens et Anciennes élèves de l'IDGP.
Nous avions organisé une tombola avec des lots fournis par les adhérents ; chaque adhérent fut "primé".
Un concours photo fut aussi organisé, il n'y eut pas de jury délibératoire compte tenu du faible nombre de participants (trois !).
Une exposition des trophées cempuisiens fut proposée, exposition enrichie par les travaux réalisés dans les ateliers et quelques objets-souvenirs personnels que des Cempuisiens apportaient (Alain Fourrier entre autres). Ce sont les trophées qui figurent sur ce cliché, j'y reviendrai.
Le samedi nous étions 70 pour les cérémonies.
Le dimanche, une grande et longue promenade nous mena de l'OP jusqu'au Mont Saquin, Sommereux et d'autres patelins du coin ; une belle photo illustre cette journée (voir ici : 05 Albums : Photos contemporaines > 42 Pentecôte 2005 (Roland Léonard) photo 15), une quarantaine de Cempuisiens et amis participèrent à cette balade.
La fête fut belle. Le samedi avait commencé par une pluie bien mouillante (en moto, j'étais arrivé à Cempuis bien trempé après 150 km de pluie ininterrompue).
Concernant les trophées. C'est un mauvais souvenir. Un ancien - je tais son nom par mansuétude - sans avoir demandé l'avis de qui que ce soit déclara tout haut et bien fort "vous pouvez vous servir et prendre ce qui vous plait !" ; aussitôt - et cela me stupéfia - les Cempuisiens présents se ruèrent (c'est le mot qui convient) sur la table aux trophées et travaux, en un rien de temps il ne resta plus rien ! Un "rien de temps" est inférieur à une minute !!!
Ni Jean, ni Roland, ni moi - éberlués, abasourdis, médusés... - ne fûmes en mesure de rétablir une situation plus conforme à ce que l'on est en droit d'attendre d'Anciens cempuisiens, c'est-à-dire un peu de dignité. C'est un moment auquel je pense souvent, une épine dans ma chaussure.
Pour terminer sur un souvenir plus attrayant (quoique !), les OAA nous avaient mis de côté des briques en bois provenant du sol de l'atelier de fer, atelier qui avait été "rénové" en salle informatique (la technique y gagnait ce que la tradition y perdait), et nous ont remis à chacun une (ou plus) de ces briques. Ces briques avaient conservé cette odeur si particulière, spécifique (?) à l'O.P., huile de coupe, huile de coude et sans doute quelques larmes.
Dix années plus tard, les OAA quittèrent les lieux ; j'avoue que ça me fait un peu mal aux tripes de voir et savoir qu'ils ont mutilé (saccagé ?) ces lieux, lieux un peu "sacrés" pour nous.
Tu pourras utilement compléter ce bref compte rendu par la lecture du "Cempuisien" n°199.
Bel été à tous.